italiano english française español español

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
accueil
à propos de nous
ce que nous offrons
pourquoi nous prions
Évangile et vie

 






L’Évangile au petit déjeuner
Pensées matinales des membres de la famille Castaldi (Saronno, Italie), réunis pour prier et grandir ensemble.
Réflexions offertes à tous visant à encourager la prière dans les familles chrétiennes du monde. 
La version française a été éditée par Francesca Adragna-Castelli et elle a été coordonnée par Gabriele Bottai

372 - Les miracles dans l’évangile et dans la vie

17-Sep-2019 - XXIV semaine du Temps Ordinaire - Mardi
Parole de Dieu            
Jésus se rendait dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu'une grande foule. Il arriva près de la porte de la ville au moment où l'on transportait un mort pour l'enterrer ; c'était un fils unique, et sa mère était veuve .... En la voyant, le Seigneur fut saisi de pitié pour elle, et lui dit : « Ne pleure pas. » Il s'avança et toucha la civière ; les porteurs s'arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi. » Alors le mort se redressa, s'assit et se mit à parler. Et Jésus le rendit à sa mère. La crainte s'empara de tous, et ils rendaient gloire à Dieu : « Un grand prophète s'est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. » Lc 7,11-16
Pensées             
Dans les évangiles nous trouvons les miracles de l’appel, ceux que nous pourrions définir du discipolat et de la mission. Les miracles sont des signes de la seigneurie de Jésus et naissent tous de sa compassion pour les vicissitudes humaines ; toutefois, dans ceux de l’appel et de la mission la caractéristique du signe prédomine alors qu’en ceux du discipolat prédomine la compassion. Les miracles de l’appel qui attestent que Jésus est le Seigneur arrivent au début du chemin de foi. Il suffit de penser aux guérisons que Jésus accomplit quand Jean le Baptiste envoie ses disciples à lui demander s’il était vraiment le Messie. Par contre, les miracles de la mission sont les signes promis aux apôtres au moment du grand mandat de l’évangélisation, et ces derniers aussi attestent la seigneurie de Jésus. « Puis [Jésus] il leur dit : ′Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création.... Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais ; ils parleront un langage nouveau .... ils imposeront les mains aux malades, et les malades s'en trouveront bien.′ .... Quant à eux, ils s'en allèrent proclamer partout la Bonne Nouvelle. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l'accompagnaient. » (Mc 16,15-20). Ce passage de Marc met bien en évidence que les miracles de la mission promis aux apôtres correspondent aux miracles de l’appel pour ceux qui croiront. En d’autres termes, les signes de Jésus revêtent un caractère circulaire : les miracles de l’appel pour d’aucuns correspondent à ceux de la mission pour d’autres. Nous aussi, au début de notre chemin spirituel, nous avons vu, entre autres, le miracle de la guérison de Maria Carmela ; et lorsque nous avons témoigné l’évangile, nous avons vu les miracles que le Seigneur a accompli pour confirmer notre parole aussi. Parmi les miracles de l’appel et de la mission il y a ceux du discipolat, dans lesquels la compassion de Jésus prédomine sur le signe. La multiplication des pains, le miracle continuel de la Providence et la résurrection de l’évangile d’aujourd’hui qui découle de la compassion de Jésus pour cette
veuve qui a perdu son fils unique, appartiennent tous à cette catégorie. Les miracles de la compassion sont les plus beaux.


 

Anna Maria Rossi e Pierluigi Castaldi
via Gaudenzio Ferrari, 29 - 21047 Saronno (VA) ITALY