italiano english française español español

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
accueil
à propos de nous
ce que nous offrons
pourquoi nous prions
Évangile et vie

 






L’Évangile au petit déjeuner
Pensées matinales des membres de la famille Castaldi (Saronno, Italie), réunis pour prier et grandir ensemble.
Réflexions offertes à tous visant à encourager la prière dans les familles chrétiennes du monde. 
La version française a été éditée par Francesca Adragna-Castelli et elle a été coordonnée par Gabriele Bottai

278 - Le miracle de toute réconciliation

05-Jul-2018 - XIII semaine du Temps Ordinaire - Jeudi
Parola di Dio            
Jésus monta en barque, traversa le lac et alla dans sa ville de Capharnaüm. Et voilà qu'on lui apportait un paralysé, couché sur une civière. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Confiance, mon fils, tes péchés sont pardonnés. » Or, quelques scribes se disaient : « Cet homme blasphème.» Mais Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Pourquoi avez-vous en vous-mêmes des pensées mauvaises ? Qu'est-ce qui est le plus facile ? de dire : 'Tes péchés sont pardonnés', ou bien de dire : 'Lève-toi et marche' ? Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir, sur la terre, de pardonner les péchés...» alors, il dit au paralysé : « Lève-toi, prends ta civière, et rentre chez toi. » L'homme se leva et rentra chez lui. En voyant cela, la foule fut saisie de crainte, et elle rendit gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes. Mt 9,1-8
Pensieri            
La stupeur de la foule et le scandale des scribes ne découlent pas tellement de la guérison du paralysé mais plutôt de l’affirmation de Jésus : « Confiance, mon fils, tes péchés sont pardonnés. » Il accomplit ce miracle pour annoncer qu’un nouveau pouvoir a fait irruption dans le monde : celui de rétablir un homme non seulement pour ce qui est de son corps mais aussi de son esprit, pour qu’il puisse ainsi mener une vie complètement nouvelle. Jésus n’est pas simplement un guérisseur des maux de l’homme et de la société, il ne guérit pas pour que tout marche mieux qu’avant : il ouvre de nouveaux horizons de vie, en réconciliant l’homme à Dieu. Il est stupéfiant que ce pouvoir ait été transféré à l’Église. En nous penchant sur le comportement de ce paralysé qui se lève et rentre chez lui, nous pouvons nous imaginer quelle est la guérison intérieure qui se produit chez une personne qui sort du confessionnal. Si le pécheur est un homme qui n’a pas atteint son but, à savoir celui de vivre en communion avec Dieu, ce passage de l’évangile nous fait toucher du doigt l’accomplissement de la prophétie d’Ézéchiel grâce à l’avènement de Jésus dans l’histoire « Je verserai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés. De toutes vos souillures, de toutes vos idoles je vous purifierai. Je vous donnerai un coeur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J'enlèverai votre coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai en vous mon esprit : alors vous suivrez mes lois. » (Ez 36,25-27) Ce n’est pas seulement parce qu’il a été guéri aux jambes que le paralysé se lève et part : c’est parce que maintenant il a un nouveau chemin à suivre et un projet à mener à bien. Les vrais paralysés du passage d’aujourd’hui sont les scribes qui pensent : « Cet homme blasphème. » Ils rentrent chez eux comme ils étaient avant d’être venus, encore enclave de leur péchés, de leur présomption et de leur petit monde. Le vrai blasphème, le scandale de l’évangile est que Dieu s’est rendu solidaire de notre humanité blessée par le péché afin de nous rendre solidaire de sa divinité dans la résurrection. Malgré notre méditation, nous ne pourrons jamais pénétrer ce mystère de l’amour de Dieu ; et malgré notre prise de conscience, nous ne pourrons jamais saisir en profondeur le miracle qui se produit toutes les fois que nous entrons dans un confessionnal pour nous réconcilier avec Dieu.


 

Anna Maria Rossi e Pierluigi Castaldi
via Gaudenzio Ferrari, 29 - 21047 Saronno (VA) ITALY