italiano english française español español

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
accueil
à propos de nous
ce que nous offrons
pourquoi nous prions
Évangile et vie

 






L’Évangile au petit déjeuner
Pensées matinales des membres de la famille Castaldi (Saronno, Italie), réunis pour prier et grandir ensemble.
Réflexions offertes à tous visant à encourager la prière dans les familles chrétiennes du monde. 
La version française a été éditée par Francesca Adragna-Castelli et elle a été coordonnée par Gabriele Bottai

248 - Nous mettre en jeu dans la foi

09-Jun-2018 - IX semaine du Temps Ordinaire – Samedi
Parole de Dieu
Dans son enseignement, il disait : « Méfiez-vous des scribes, qui tiennent à sortir en robes solennelles et qui aiment les salutations sur les places publiques, les premiers rangs dans les synagogues, et les places d'honneur dans les dîners. Ils dévorent les biens des veuves et affectent de prier longuement : ils seront d'autant plus sévèrement condamnés. » Jésus s'était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait la foule déposer de l'argent dans le tronc. Beaucoup de gens riches y mettaient de grosses sommes. Une pauvre veuve s'avança et déposa deux piécettes. Jésus s'adressa à ses disciples : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le tronc plus que tout le monde. Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a tout donné, tout ce qu'elle avait pour vivre. » Mc 12,38-44
Pensées
Cette page de l’évangile montre, plus que toute autre, la ligne de partage entre qui, comme les scribes, jouent avec la foi et qui, comme cette veuve « se met en jeu dans la foi. » Les scribes connaissent bien les Écritures, ils en discutent sans cesse pour montrer leur capacité d’en pénétrer le fond, et ils jouissent du fait d’être des personnes importantes : « ils tiennent à sortir en robes solennelles et les salutations sur les places publiques, les premiers rangs dans les synagogues, et les places d’honneur dans les dîners. » Ils accueillent facilement la parole de Dieu, mais elle ne prend pas pied chez eux, comme la semence, qui dans la parabole du semeur, tombe dans un sol pierreux, parmi les ronces et sur la route. Souvent, ils se servent même de la sagesse de vie qui découle des Écritures pour monter les marches de la société. Ils estiment ne pas devoir jeter des pièces dans le « tronc », dans lequel sont collectés les sommes d’argents versées pour le temple, à l’intérieur duquel ils aiment se promener “ en se pavanant et en bombant leur torse ” aurait dit grand-papa Renzo. Peut-être le jeune homme riche, qui n’a pas suivi Jésus parce qu’il possédait trop de biens, se trouve parmi ceux qui « ont pris sur leur superflu. » Cette pauvre veuve, par contre, a donné tout ce qu’elle avait pour vivre », elle y a jeté sa vie même. En elle la semence du semeur est tombée sur une bonne terre et porte beaucoup de fruit. Elle fait partie de tous ceux qui écoutent la parole de Dieu, la gardent dans leur coeur en attendant qu’elle s’enracine et qui partent ensuite réaliser le projet de vie que le Seigneur leur présente. Frère Ettore a joué sa vie parmi les clochards de Milan, notre ami Damiano Guzzetti est devenu missionnaire combonien et il se trouve maintenant en Ouganda, Angela Crippa a quitté son travail d’infirmière et elle est partie soigner les démunis au Brésil, Gianluca est en train d’offrir ses meilleures années aux africains qui arrivent en Italie et d’autres se sont mariés en formant une famille chrétienne et en accueillant les enfants que le Seigneur leur envoie. C’est le Royaume qui grandit chez tous ceux qui jouent leur vie dans la foi.


 

Anna Maria Rossi e Pierluigi Castaldi
via Gaudenzio Ferrari, 29 - 21047 Saronno (VA) ITALY