italiano english française español español

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
accueil
à propos de nous
ce que nous offrons
pourquoi nous prions
Évangile et vie

 






L’Évangile au petit déjeuner
Pensées matinales des membres de la famille Castaldi (Saronno, Italie), réunis pour prier et grandir ensemble.
Réflexions offertes à tous visant à encourager la prière dans les familles chrétiennes du monde. 
La version française a été éditée par Francesca Adragna-Castelli et elle a été coordonnée par Gabriele Bottai

401 - Pourquoi nous prions

10-Oct-2018 - XXVII semaine du Temps Ordinaire - Mercredi
Parole de Dieu            
Un jour, quelque part, Jésus était en prière. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean Baptiste l'a appris à ses disciples. » Il leur répondit: « Quand vous priez, dites :'Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne. Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour. Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes nous pardonnons à tous ceux qui ont des torts envers nous. Et ne nous soumets pas à la tentation.' »
Lc 11,1-4
Pensées             
Il y a quelques années, à la fin d’un témoignage sur la prière au sein de la famille, que nous avons rendu en public, un couple marié nous demanda : “ Nous aimerions, nous aussi, commencer à prier pendant le petit déjeuner du matin, mais comment pouvons nous convaincre les enfants les plus âgés à nous suivre si jusqu’à présent nous n’avons jamais prié ensemble ? Que pouvons nous leur dire ? » « Rien de spécial – avons-nous répondu – vous pouvez tout simplement leur dire que vous avez éprouvé le désir de commencer à prier ensemble et que vous seriez aimeriez bien qu’ils participent eux-aussi. Probablement ils ne vont pas le faire tout de suite, mais lorsque votre prière portera ses fruits, ils vont, eux aussi, s’unir à vous. »
Voilà quelle a été la stratégie de Jésus pour susciter dans ses disciples le désir de prier. Il n’a jamais demandé aux personnes qu’il avait choisi une déclaration de foi ou une communion de prière ; il les a simplement appelées à rester avec lui et il a attendu patiemment que ces deux exigences surgissent spontanément en elles : ce qui ne pouvait d’ailleurs pas tarder d’arriver face à l’évidence du pouvoir transformant de la prière dans sa vie. Comme il était déjà arrivé à Moïse, qui après avoir prié sur la montagne descendait le visage resplendissant, Jésus aussi, après avoir passé des heures en prière avec son Père revenait, au milieu de ses disciples, transformé. Jésus est monté prier sur la montagne après la multiplication des pains, lorsqu’il ne se sentait pas compris par les apôtres, ni par la foule qui voulait en faire un roi. Il a prié toute la nuit avant de choisir les douze, lorsqu’il a été obligé de discerner quelles personnes choisir parmi ses disciples. Il a passé toute la nuit en prière dans le jardin du Gethsémani, pour chercher la foi et la force nécessaires pour accomplir la volonté de son Père jusqu’au bout. Lorsque Jésus revenait de sa prière, des événements exceptionnels se produisaient toujours : il choisissait avec assurance les douze apôtres, il marchait sur les eaux ou se transformait, comme dans la prière sur le mont Tabor, à laquelle ont pris part aussi Pierre, Jacques et Jean. Face à ces merveilles, les disciples ne pouvaient pas ne pas demander à Jésus de leur apprendre à prier. Voilà alors que la prière merveilleuse du Notre Père a jailli de sa bouche : c’est avec cette prière que commençons tous les matins notre journée.


 

Anna Maria Rossi e Pierluigi Castaldi
via Gaudenzio Ferrari, 29 - 21047 Saronno (VA) ITALY