italiano english française español español

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
accueil
à propos de nous
ce que nous offrons
pourquoi nous prions
Évangile et vie

 






L’Évangile au petit déjeuner
Pensées matinales des membres de la famille Castaldi (Saronno, Italie), réunis pour prier et grandir ensemble.
Réflexions offertes à tous visant à encourager la prière dans les familles chrétiennes du monde. 
La version française a été éditée par Francesca Adragna-Castelli et elle a été coordonnée par Gabriele Bottai

804 - J’ai rêvé la crèche de Béthléem

01-Jan-2019 - 1er Janvier – Sainte Marie, Mère de Dieu
Parole de Dieu
Ils se hâtèrent d'y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tout le monde s'étonnait de ce que racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son coeur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu selon ce qui leur avait été annoncé. Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l'enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l'ange lui avait donné avant sa conception. Lc 2,16-21
Pensées
Cette nuit j’ai fait un autre rêve. J’étais dans la crèche de Bethléem. Il y avait Marie, Joseph et Jésus qui venait de naître, avec le boeuf et l’âne ; il y avait également une « troupe céleste innombrable » d’anges « qui louaient Dieu en disant, ′Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu'il aime.′ » (Lc 2,13-14) C’était une grande fête et Joseph chantait lui-aussi, alors que Marie souriait, en berçant l’enfant qu’elle tenait dans ses bras.
À un moment donné, Joseph a fait signe à l’ange qui était visiblement le chef – c’était peut-être Gabriel – et il lui a dit : “ Va appeler un peu de gens qui sont sur la terre pour qu’ils viennent fêter eux aussi. ” Et l’ange s’est envolé avec les trois autres. Après quelques heures, il est revenu en annonçant : “ Mission accomplie ! ” “ Qui as-tu invité, – lui demanda Joseph – qui va donc venir ? ” “ J’ai invité beaucoup de gens – répondit l’ange – mais je crois qu’il n’en y aura pas beaucoup qui viendront. ” Et en s’expliquant mieux, il ajouta : “ J’ai été au palais des Romains, j’ai frappé, on m’a ouvert et lorsque je me suis trouvé devant Hérode j’ai proclamé : ′Ne craignez pas : voici, je vous annonce une grande joie, qui sera pour le peuple entier. Aujourd’hui, dans la ville de David, le Sauveur est né pour vous : le Christ Seigneur.′ ” “ Ne dit pas de bêtises – m’a répondu Hérode – il n’y a qu’un Sauveur au monde, c’est César Auguste, l’empereur de Rome. ” “ Ensuite, – poursuivit l’ange – j’ai été dans un grand hôtel, où séjournaient des personnes qui étaient arrivées pour le recensement. J’ai fait la même annonce, mais elles ne m’ont même pas écouté. Elles étaient trop occupés à traiter leurs affaires. Alors, je suis allé à la synagogue où on était en train de lire un passage d’Isaïe qui annonçait la venue du Messie : ′Il est déjà arrivé ! Il se trouve dans la crèche de Bethléem !′ ” leur ai-je annoncé. “ Ce n’est pas possible – ont-ils répondu – quand il arrivera, il viendra chez nous d’abord pour organiser les réceptions ; il ne peut guère, sans tambour ni trompette, naître dans une crèche. ” Enfin je me suis envolé loin de là, j’ai frappé à la porte d’un palais et on m’a ouvert. Il y avait des sages qui s’appelaient les Mages, car ils observent le ciel en quête des vérités de la terre. Je leur ai fait la même annonce et ils m’ont répondu : “ C’est possible. Il y a quelque chose de différent ces jours-ci dans le ciel. ” Ils m’ont alors demandé où ils devaient aller pour connaître cet enfant et l’adorer ; je leur ai dit que je les aurais fait conduire par une étoile. Ils arriveront donc dans quelques jours. Ensuite, pour prévenir aussi tous ceux qui pouvaient arriver immédiatement, j’ai été dans une grotte toute proche où se trouvaient des bergers qui dormaient avec leurs brebis et je leur ai annoncé : ′Ne craignez pas … le Sauveur est né pour vous : c’est le Christ Seigneur. Voilà quel est le signe pour vous : vous trouverez un enfant enveloppé dans des langes et couché dans une crèche.′ Ils viendront tout de suite car ils disaient : “ Allons donc jusqu’à Bethléem, allons voir cette merveille que le Seigneur nous a annoncé. ” Aussitôt, les voilà arriver, timides et craintifs ; Joseph les a tout de suite accueillis : « Venez, les bénis de mon Père. » Et ils se sont unis à la louange : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime » Pendant que l’ange parlait, Marie acquiesçait en souriant, comme si elle s’attendait déjà aux différentes réponses des hommes à la naissance du Seigneur.


 

Anna Maria Rossi e Pierluigi Castaldi
via Gaudenzio Ferrari, 29 - 21047 Saronno (VA) ITALY