italiano english française español español

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
accueil
à propos de nous
ce que nous offrons
pourquoi nous prions
Évangile et vie

 






L’Évangile au petit déjeuner
Pensées matinales des membres de la famille Castaldi (Saronno, Italie), réunis pour prier et grandir ensemble.
Réflexions offertes à tous visant à encourager la prière dans les familles chrétiennes du monde. 
La version française a été éditée par Francesca Adragna-Castelli et elle a été coordonnée par Gabriele Bottai

811 - Les tentations du désert

10-Mar-2019 -I Dimanche de Carême
Parole de Dieu
Jésus, rempli de l'Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; il fut conduit par l'Esprit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut mis à l'épreuve par le démon. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim. Le démon lui dit alors : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre. » Le démon l'emmena alors plus haut, et lui fit voir d'un seul regard tous les royaumes de la terre. Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir, et la gloire de ces royaumes, car cela m'appartient et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. » Jésus lui répondit : « Il est écrit : Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c'est lui seul que tu adoreras. » Puis le démon le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi à ses anges l'ordre de te garder ; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus répondit : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu. » Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le démon s'éloigna de Jésus jusqu'au moment fixé. Lc 4,1-13
Pensées
Les tentations que Jésus subit dans le désert dans le passage d’aujourd’hui, dépendent du fait qu’il est le fils de Dieu et, par conséquent, elles concernent tout chrétien en tant que fils de Dieu et donc l’Église toute entière. Avant de nous pencher sur ces dernières, notons que c’est le Saint Esprit qui conduit Jésus dans le désert où il est tenté pendant quarante jours. Le désert, où le peuple juif a erré pendant quarante ans avant d’arriver à la Terre Promise, est le lieu des tentations, de la providence et de la fidélité à Dieu. La valeur symbolique de quarante jours dans la Bible indique la plénitude des temps et signifie que les tentations qui figurent dans le texte d’aujourd’hui dureront toujours, pour Jésus pendant toute sa vie ainsi que pour l’Église pendant le temps qui lui est assigné. Au cours de ces quarante jours, Jésus parcourt tout l’itinéraire de l’histoire de l’humanité : il est tenté comme Adam au commencement des temps et comme Israël pendant les quarante années dans le désert. Mais, contrairement à eux, il est le premier homme qui ne se fait pas leurrer par Satan. La première tentation concerne le pain de tous les jours, dont nous avons tous besoin : voilà pourquoi un fléchissement pourrait être tout à fait justifié : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Toutefois, Jésus n’accepte pas de se servir de son pouvoir divin pour ses besoins personnels : c’est le Père des cieux qui est la source de toute providence à s’en occuper. La deuxième tentation concerne le pouvoir, la gloire et, par conséquent, la richesse : « Je te donnerai tout ce pouvoir, et la gloire de ces royaumes, car cela m'appartient et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. » Jésus lui répondit : « Il est écrit : Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c'est lui seul que tu adoreras. » Jésus n’accepte pas d’adorer et de vivre pour ces idoles qui, au fil de l’histoire, ont toujours été les soldats les plus puissants de Satan.
La troisième concerne le fait de mettre Dieu à l’épreuve : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi à ses anges l'ordre de te garder ; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus répondit : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu. » Dieu, en tant que Dieu, n’a pas besoin de prouver à l’homme son existence.
C’est bien de réfléchir longuement sur ces tentations car elles nous concernent tous. Paul dit aux Corinthiens : « Celui qui se croit solide, qu'il fasse attention à ne pas tomber. » (1Co 10,12) Après quoi, il ajoute : « Quand vous avez été mis à l'épreuve, ce ne fut jamais au-delà des forces humaines. Et Dieu est fidèle : il ne permettra pas que vous soyez éprouvés au-delà de ce qui est possible pour vous. Mais avec l'épreuve il vous donnera le moyen d'en sortir et la possibilité de la supporter. » (1Co 10,13) Toutefois, il faut veiller car rien ne fera démordre Satan qui revient toujours à la charge : « Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le démon s'éloigna de Jésus jusqu'au moment fixé », le moment de la croix. Il connaît bien la mentalité de l’homme qui peut bien être résumée par ce dicton latin : “ Primum vivere, deinde philosophare. ” Avant les


 

Anna Maria Rossi e Pierluigi Castaldi
via Gaudenzio Ferrari, 29 - 21047 Saronno (VA) ITALY