italiano english française español español

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
accueil
à propos de nous
ce que nous offrons
pourquoi nous prions
Évangile et vie

 






L’Évangile au petit déjeuner
Pensées matinales des membres de la famille Castaldi (Saronno, Italie), réunis pour prier et grandir ensemble.
Réflexions offertes à tous visant à encourager la prière dans les familles chrétiennes du monde. 
La version française a été éditée par Francesca Adragna-Castelli et elle a été coordonnée par Gabriele Bottai

754 - Le Seigneur écoute les désirs du cœur

10-Jun-2018 - X Dimanche du Temps Ordinaire
Parole de Dieu            
L'Écriture dit : J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé. Et nous, les Apôtres, animés de cette même foi, nous croyons, nous aussi, et c'est pourquoi nous parlons. Car, nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus, …. C'est pourquoi nous ne perdons pas courage, et même si en nous l'homme extérieur va vers sa ruine, l'homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos épreuves du moment présent sont légères par rapport au poids extraordinaire de gloire éternelle qu'elles nous préparent. Et notre regard ne s'attache pas à ce qui se voit, mais à ce qui ne se voit pas ; ce qui se voit est provisoire, mais ce qui ne se voit pas est éternel. Nous le savons, en effet, le corps, qui est notre demeure sur la terre, doit être détruit, mais Dieu construit pour nous dans les cieux une demeure éternelle qui n'est pas l'œuvre des hommes. 2Co 4,13-5,1
Pensées             
Un dimanche après-midi du mois d’avril 1972, jeunes mariés et sans enfants, nous étions en train de nous balader en voiture dans les rues de Legnano, en causant de choses et d’autres, comme nous aimons faire encore aujourd’hui quand nos engagements nous permettent de passer un moment ensemble. Voilà quel a été le sujet abordé à un moment donné : “ Anna Maria que voulons nous faire de notre vie de couple ? ” “ Je voudrais consacrer ma vie aux autres, avec toi. Mais surtout je voudrais être maman d’enfants sans famille. Et toi, Pierluigi, que voudrais tu faire ? ” “ Je voudrais que le Seigneur m’appelle pour m’envoyer parler de lui aux hommes. ” Ce soir-là nous pensions être seuls dans cette voiture mais ce n’était pas le cas. Le Seigneur nous avait écouté et ce que nous nous étions dits librement nous a été accordé. Un après l’autre neuf enfants sont nés et nous en avons adoptés cinq autres en Calabre, Pérou et Brésil. Entretemps, au-delà des engagements familiaux et professionnels, le Seigneur nous a envoyés, souvent ensemble, à travers l’Italie, en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique Latine ; nous estimons lui avoir rendu témoignage là où nous avons été.
Il y a quelques jours, après presque quarante ans depuis cette conversation en voiture à travers les rues de Legnano, nous étions assis dans la salle de séjour tous seuls car nos enfants, pour des raisons professionnelles ou parce que mariés, étaient tous sortis, et la même conversation a eu lieu : “ Toi qu’est ce que tu voudrais faire, Pierluigi, dans les années que nous avons encore devant nous ? ” “ Je voudrais continuer à parler du Seigneur là où il m’envoie. Et toi, Anna Maria, que voudrais tu faire ? ” “ Je voudrais continuer à parler de culture et d’art en Italie et à l’étranger comme je suis en train de faire maintenant. Je perçois que c’est mon appel car ceci me permet de parler toujours des manifestations humaines de la Beauté de Dieu. ” Cette fois aussi nous estimons avoir été écoutés : le Seigneur ne manquera pas de nous envoyer là où il veut, mieux vaut s’il nous envoie ensemble.
En abordant le passage d’aujourd’hui de la Lettre de Paul aux Corinthiens nous aussi nous pouvons affirmer : « nous croyons, nous aussi, et c'est pourquoi nous parlons. » Notre vie a été enthousiasmante et maintenant nous vivons dans une joie sereine car « nous savons que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera, nous aussi … C'est pourquoi nous ne perdons pas courage, et même si en nous l'homme extérieur va vers sa ruine, l'homme intérieur se renouvelle de jour en jour… Nous le savons, en effet, le corps, qui est notre demeure sur la terre, doit être détruit, mais Dieu construit pour nous dans les cieux une demeure éternelle. » Quant à l’avenir je crois que nous pouvons partager entièrement ce que dit Paul dans sa Lettres aux Philippiens : « Certes, je ne suis pas encore arrivé, je ne suis pas encore au bout, mais je poursuis ma course pour saisir tout cela, comme j'ai moi-même été saisi par le Christ Jésus. » (Ph 3,12)


 

Anna Maria Rossi e Pierluigi Castaldi
via Gaudenzio Ferrari, 29 - 21047 Saronno (VA) ITALY